J'aurais du poster cette recette il y a déjà quelques semaines mais je l'ai comme qui dirait un peu oubliée au fond d'un tiroir. Et puis le temps passant, je ne savais plus très bien comment vous la présenter et donc je repoussais encore et encore l'échéance. Mais voilà je l'aime bien cette recette et je trouve dommage de ne pas la partager alors je vais essayer de vous expliquer quand même le contexte.

Il était une fois un repas de famille où la personne en charge de l'entrée et bien c'était moi. Il a donc fallu que je trouve une recette ou tout du moins une idée qui puisse satisfaire ma soeur (plutôt facile), mes parents (pas de miel et pas trop sucré-salé), mes grands parents (surtout pas de fromage en entrée, pas du tout de sucré-salé et plutôt classique).
Attention, cela n'a pas l'air aussi facile que ça en a l'air.

L'idée des asperges est venue facilement et celle des Saint Jacques aussi. Les coquilles Saint Jacques ça plaît à tout le monde et c'est fin, goûteux, bref c'est divin. Pour la suite de la recette, je dois avouer qu'elle s'est finie autour d'un café avec ma maman sur le marché, un peu dans l'urgence (complètement dans l'urgence en fait puisqu'il nous restait une demi-heure pour faire les courses). Bien sûr cet épisode là on l'a pas vraiment précisé lors du repas, ça ne sert à rien d'affoler les convives quand le résultat est bon.

P1040812

Ah oui, une petite précision qui à tout de même son importance. Cette recette est je dirais une recette "minute" qui vous oblige à passer quelques instants en cuisine juste avant de servir donc soit vous avez une cuisine américaine ouverte sur vos invités, soit vous avez des petites mains pour vous aider soit vous recevez votre famille !

     P1040813

Repos: 4 à 5 heures
Préparation: 30 minutes (mais il faut s'activer)

Pour 4 personnes
16 Saint Jacques avec le corail
16 asperges vertes
8 tranches de lard fumé
25cl de crème liquide
15cl de vin blanc sec
1/2 litre de lait
Beurre, huile
Muscade
Sel, poivre

Placer les Saint Jacques dans un saladier et recouvrir de lait. Laisser reposer quatre à cinq heures au réfrigérateur. Cela permet de les décongeler d'une part (si elles sont surgelées) et de les rendre tendres et juteuses d'autre part.

Sortir les noix du lait, les placer sur un papier absorbant et les mettre de côté à l'air libre toujours sur leur papier absorbant.

Faire bouillir une grande casserole d'eau salée pour blanchir les asperges. Couper environ 1cm de la tige des asperges. Cette partie est souvent est très dure et moins goûteuse que le reste. Plonger les asperges dans l'eau bouillante 2 à 3 minutes puis les disposer également sur un papier absorbant. Découper de petits tronçons de 3 ou 4cm. Réserver.

Préchauffer votre four à 180°.

Placer le vin blanc dans une petite casserole et le laisser à feu moyen pendant 15 minutes environ. Ajouter ensuite la crème, une pincée de muscade, un peu de sel et une pincée de poivre noir. Remuer doucement.
Baisser le feu et laisser encore chauffer une dizaine de minutes.

Enfourner les tranches de lard fumé sur une plaque et les laisser une dizaine de minutes pour qu'elles deviennent croustillantes. Il faut un peu les surveiller car certains fours sont plus rapides que d'autres.

Voilà, c'est à partir de maintenant que ça se précipite.

Mettre un fond d'huile dans une poêle et y disposer les tronçons d'asperges (sauf les pointes). Les faire revenir à peu près quatre minutes et ajouter les pointes pour encore quatre minutes de cuisson.

Lorsque vous ajoutez les pointes, faire chauffer un peu de beurre dans une autre poêle et lorsqu'il est bien fondu et bien chaud, ajouter les Saint Jacques. Les laisser trois à quatre minutes pour chaque face pour qu'elles soient cuites et dorées.

Disposer ensuite deux tranches de lard sur chaque assiette, les tronçons d'asperges et les noix de Saint Jacques. Recouvrir d'une cuillère à soupe (pas plus) de crème au vin blanc.

Servir immédiatement.

Astuce: Pour les Saint Jacques, faîtes attention si vous prenez des surgelées il  ne faut pas hésiter à y mettre le prix pour avoir des noix de belle qualité. Celles de Picard sont très bonnes mais c'est toujours mieux si vous en trouvez des fraîches.

A déguster avec...
Nous on a choisi un Mercurey blanc 2006 de chez François Raquillet mais un autre vin blanc un peu fruité et minéral conviendra très bien comme un Sancerre ou un Meursault ou encore un vin d'Alsace.